Vumbua Arts : de l’art en toute simplicité

Nous ne nous attendions pas à de si belles découvertes en entrant dans l’atelier anodin de Vumbua Arts.
DSC04666_vumbua_PLsC’est Christopher, le frère de Charles, l’ami kényan chez qui nous logions, qui, ayant connaissance de notre projet, nous a amenés dans son ancien quartier, très populaire, situé en banlieue de Nairobi. L’atelier, au bord d’une grosse route, ne paye pas de mine ; les meubles sont sortis au milieu des pick-up garés et les gens travaillent dehors. En cherchant bien, on aperçoit des belles choses.

DSC03531_showroom_2s
Gilbert, en salopette et bonnet sur la tête, nous accueille avec entrain et nous fait découvrir leurs réalisations en photo. Job, son frère aîné, a commencé à bricoler pour lui et ses amis ; l’enthousiasme autour de ses créations l’a incité à ouvrir un atelier avec des associés il y a dix ans. Leur spécialité est de valoriser les racines et les dosses (côté des planches avec l’écorce). Avec peu de moyens, ils réalisent des meubles originaux (mais aussi des meubles plus classiques sur commande).

Laurent, en plus de faire un reportage sur l’atelier, en a profité pour réaliser une table basse et des tabourets pour Charles. Le travail n’a pas été facile au départ, il a fallu s’adapter :

  • mesures en pieds et pouces (1 pouce = 2,54cm) ;
  • découpes et rabotage très aléatoires chez le scieur ;
  • DSC04707_prisesnormes de sécurité inexistantes (machines à brancher avec les fils dénudés, coincés dans la prise avec un bout de bois ; scie circulaire à même le sol ; pas de serre-joints pour maintenir les pièces en cours de travail,…) ;
  • machines ou fraises en fin de course ou outils mal affûtés ;
  • fraise de défonceuse à caler avec un tissu ;
  • établi de fortune à se partager…

Malgré ces conditions inhabituelles pour Laurent, ce dernier a eu du plaisir à retravailler le bois (on a malheureusement oublié de faire des photos de la table).

NB : Vumbua en Swahili signifie révéler, découvrir.

 

3 commentaires

  1. C’est original et l’équipement pour le travail est rudimentaire.
    Il y a quelques arbres tordus par ici qui feraient leur bonheur.
    En ce moment nous les utilisons pour nous chauffer car il fait – 8° ce matin avec une belle tourmente.
    Bise.
    Bernard

  2. Ce sont de belles réalisations avec des moyens rudimentaires; mais pourquoi teinter le bois ?
    Merci encore !
    @+

  3. C’est très contemporain ce mobilier.
    Rustique par le style et très « bois » et apparemment bien construit..

    continue à nous faire partager ton voyage.

Les commentaires sont fermés