A table avec Chu Yong Ho !

Alors que nous étions à Séoul, faisant des recherches sur internet, nous tombons sur une vidéo en coréen présentant l’ébénisterie traditionnelle coréenne. Laurent, intéressé par les images mais ne comprenant rien, interroge le père de notre hôte qui arrive à nous sortir (il ne parle pas anglais) le nom de la ville et des artisans présentés. C’est sur ces indications que nous sommes partis à Tong-Yeong.

Tongyeong_Soban (76)_petitParmi ces artisans, M. Chu Yong, Ho, reconnu « Bien culturel immatériel », et que la mairie nous a fait rencontrer.

Un étonnant personnage, très bavard (en coréen !), vieux garçon, reclus dans son atelier non loin du centre ville.

Atelier minuscule situé dans la courette de sa maison (toute petite également) et soumis à la pression immobilière de la ville, qui aimerait bien se débarrasser de cet îlot entouré d’immeubles.

Tongyeong_Soban (9)_petitL’atelier est rempli d’outils de façon impressionnante. M. Chu Yong Ho travaille entièrement à la main et réalise essentiellement des Soban (tables traditionnelles coréennes).

Le tout en images :

5 commentaires

  1. 🙂

  2. Blandine Leclerc

    J’espère que vous en avez encore beaucoup en réserve ( des reportages des vidéos….) car je ne m’en lasse pas, merci.

  3. Quel bois utilise t’il ?
    Il a l’air tendre ou bien ses outils sont bien aiguisés !

    • Ce bois-là était plutôt tendre en effet mais les outils étaient bien affûtés aussi.
      Je ne sais pas quel était ce bois.
      Il utilise différents bois: pin coréen, ginkgo, cerisier, micocoulier, paulownia, tilleul…

Les commentaires sont fermés