Pas de sushis chez les Nippons

Une semaine au Japon et déjà trois tremblements de terre (échelle 7,8 pour le dernier, mais on n’a rien senti car on était dans une rame de métro en marche) ! A cette occasion, nous avons constaté le flegme des Japonais, imperturbables sur le coup et même une heure après alors qu’on était toujours coincés dans le métro à 22h. On a cependant bien senti le premier tandis qu’on marchait dans la rue en plein après-midi, expérience bien traumatisante à notre arrivée…

Heureusement que le Japon était un pays très attendu par Laurent, il n’arrêtait pas d’en vanter la culture et la finesse du travail du bois.

Sashimono_Watanabe (30)sLe Japon est une suite logique de la Corée (même si Japonais et Coréens ne supportent pas la comparaison). Ici aussi, l’accès aux artisans n’a pas été facile. Ces derniers ne voulant pas être dérangés quand ils sont occupés ou ne voulant pas montrer leur technique. Finalement, nous avons eu souvent plus de succès quand nous nous sommes pointés sans rendez-vous, ni personne parlant le japonais, avec notre petit papier expliquant notre demande. Ils avaient alors plus de mal à nous expliquer qu’ils ne pouvaient nous recevoir (c’est quand même arrivé).

Tokyo (2)sNous avons apprécié l’hospitalité japonaise grâce au couch-surfing. A Tokyo, nous avons été chaleureusement accueillis par un jeune prof de maths qui nous a fait découvrir Tokyo et sa gastronomie en nous emmenant dans les meilleurs bars et restos à sushi (c’est d’ailleurs souvent son père qui réglait la note).

Nous sommes restés une douzaine de jours à Tokyo et avons bien aimé ses différents quartiers, certains très fréquentés, d’autres beaucoup plus calmes avec leurs petites ruelles.

Quant aux temples et jardins (en particulier à Kyoto), c’était un plaisir d’y déambuler (même si parfois nous nous retrouvions au milieu de hordes de touristes chinois – très bruyants – coréens ou japonais), émerveillés par leur simplicité et leur sérénité. Simplicité que l’on retrouve dans l’intérieur des maisons traditionnelles japonaises.

Naoshima (19)sLe Japon a été également pour nous l’occasion de visiter de magnifiques musées d’art contemporain : Hakone et son open-air museum de sculptures (avec de nombreux Henry Moore au plus grand plaisir de Laurent) et l’île incroyable de Naoshima entièrement tournée vers l’art contemporain (vous en reconnaitrez sans doute la citrouille).

Et pour finir, les petits trucs japonais qui nous ont plu ou déplu :

– On a aimé : les cuvettes de WC hyper sophistiquées (nombreux jets, séchage, avec option musique pour couvrir les bruits) ; l’abondance de toilettes publiques et propres ; l’élégance vestimentaire des Japonais (ça change du randonneur coréen) ; leur ouverture et leur culture (ils sont capables de chanter Prévert) ; de ne pas avoir à surveiller constamment nos affaires (ici on n’attache pas son vélo) ; les trains et le métro (précision, fréquence) ; les gens toujours très serviables….

– On a moins aimé : pas de fruit pendant un mois (les prix sont exorbitants); aucune poubelle où que ce soit; aucun siège pour se reposer ou attendre dans les gares ; peu de balcons dans les logements (si il y en a, c’est pour le linge) ;  pas de terrasse dans les bars ou restaurants ; le jour à 4h et la nuit dès 19h.

Le tout en dessins, en photo et en vidéo :

Les commentaires sont fermés