Des Viets pas si congs !

Petit retour en arrière sur notre séjour au Vietnam en avril.

Hanoi (56)sAprès une certaine lassitude culinaire en Indonésie, on a bien apprécié les saveurs et la variété de la cuisine vietnamienne, ainsi que la bière pas chère.

Nous savions que les Vietnamiens étaient les rois du business, ça c’est confirmé. Nous ne pouvions faire confiance à personne sur les prix, et encore moins aux guesthouses qui tiennent leur propre agence de voyage (nous avons pu constater la roublardise et la mauvaise foi systématique chez ceux qui vendent quelque chose). Et en plus, la langue est très difficile à apprendre pour des occidentaux, c’est le seul pays où nous n’avons pas appris à compter. D’après internet, les arnaques sont fréquentes, heureusement nous n’en avons pas trop subi les frais et nous avons rencontré de très belles personnes.

Halong (30)sNous avons été surpris, dès l’arrivée, par le tourisme de masse, y compris vietnamien, ça nous changeait de l’Indonésie ! Nous avons d’ailleurs testé la baie d’Halong en version « croisière hyper-organisée » au milieu de plein de bateaux (pas d’autre version possible), ce qui a un peu gâché notre plaisir de la découverte. Mais quand même, ils sont les pro du bus couchette ! Quant à la moto, elle leur est vitale pour n’importe quel déplacement (le marché se fait en moto et il n’y a plus de place pour les piétons).

Hanoi (51)sOn a également été surpris par la forte présence de la guerre et du communisme dans les œuvres artistiques et dans la rue, ainsi que par la propagande (on oublie facilement qu’on est dans un pays communiste). Malgré tout, Hanoï nous a bien plu avec son bordel ambiant où des travailleurs, des vendeurs de rue, des bars et restaurants se partagent le trottoir. Hue, ses monuments, ses tombeaux perdus dans la nature, sa cuisine nous ont bien séduits également.

Enfin, c’est au Vietnam qu’on a vu notre plus gros canapé en bois sculpté.

Le tout à découvrir en images et en dessins (pas de film cette fois pour cause de problème technique).

Et pour des nouvelles plus fraiches, tout se passe bien au Japon (le ciel ne nous est pas tombé sur la tête à Tokyo), la Russie nous a accordé le visa, à nous le Transsibérien fin juin !

Un commentaire

  1. Contente d’avoir des nouvelles fraîches !parce que ça a secoue a Tokio.
    Bonne suite!!!

Les commentaires sont fermés